• Visite du Pôle emploi du Pharo, B. rétablie dans ses droits!

    Ce matin nous avions rendez-vous au Pôle Emploi d'avenue de la Corse pour solutionner le problème de B., radiée abusivement pour absence à une convocation alors qu'elle avait fourni un justificatif médical.

    Nous entrons à huit et commençons à differ en informant les précaires présents sur place de notre action et de notre lieu de réunion du lundi.
    Très vite le directeur de l'agence se pointe dans le hall. Il nous dit d'aller discuter ailleurs et de ne pas tracter dans l'agence car des panneaux d'affichages sont prévus pour ça à l'entrée.
    On lui explique qu'on restera en groupe et qu'on discutera sur place. Il répond qu'il connait la procédure de " l'assemblée", et ajoute que si l'on tracte il avertira "qui de droit", comprenez les flics.
    B. lui explique son problème, il part dans son bureau puis revient.

    Tout est arrangé !!!  En fait, il aurait rédigé un courrier hier pour rétablir B. dans ses droits sans que nous le sachions et il nous montre ce précieux courrier tout en nous fournissant une photocopie. Nous lui demandons "qu'est ce qui a motivé un tel changement de position ?"  Réponse: "Nous avons réexaminé le dossier et nous avons changé d'avis".
    Étrange coïncidence lorsque l'on sait que B. avait reçu une lettre de radiation définitive ce lundi.

    Conclusion:
    - Malgré le foutage de gueule évident du directeur d'agence,  B. récupère tout ses droits.
    - Il nous semble clair que ce qui est le plus craint par l'administration c'est le phénomène de contagion que pourrait prendre ce type d'action. En effet, le directeur a tout fait pour que le problème se règle rapidement et à l’écart des personnes présentes au Pôle Emploi.

    Vive la grève !!!


    Tags Tags : , , , ,